top of page
IMG_6478.JPG

L'ancrage du projet

 Thierry Huau s’est projeté sur un territoire du Temple-sur-Lot, pour révéler le « récit » de cette ruralité passionnante mais aujourd’hui inaudible tant les liens ont été perdus, oubliés ou gommés au fil des générations. Le Temple possède tous les atouts d’un récit d’une Histoire Française exceptionnelle. 

Pour aider à la compréhension et à la réalisation de ce projet enraciné dans le territoire, il s’est d’abord assuré de la maitrise foncière d’un patrimoine bâti représentatif de l’Histoire du lieu.

 

Il acquiert :

- En 2017 la Maison d’un « Illustre », Bory Latour-Marliac :

La maison bourgeoise est typique des bâtisses de la campagne du Lot et Garonne, qui a vu vivre le célèbre hybrideur et pépiniériste français Bory Latour-Marliac, neveu du non moins célèbre naturaliste, explorateur, Bory de Saint-Vincent.

- En 2018, l’une des plus anciennes maisons du village , la boulangerie avec son four à pain et sa boutique typique des villages du Lot et Garonne à pans de bois des 16ème et 17ème siècle, riche de ses artisans qui ont fait la vie de ce terroir.

- En 2022, l’ancienne école avec son jardin mitoyen de celui de la Maison.

Four a pain.JPG
ecole1_edited_edited.jpg

Ces 3 lieux, 3 histoires, 3 moments du village représentent une emprise foncière de 6000 m².

Trois points d’ancrage pour un projet de dynamisation d'un village et d’un territoire à partir de la maison Latour-Marliac, porte d’entrée et première étape d’une vision globale et structurante. 

Il achète aussi : 

​- L’auberge du village, fermée depuis 40 ans, bistrot, avec sa salle de bal, son écurie, ses chambres à l’étage. Inchangée depuis le 19ème siècle, lieu de mémoire et de rencontres du village pendant des décennies.

Hors du Grand projet, elle constitue un élément important de vitalisation du village et un lieu de rassemblement et de partage indispensable autour du Grand Projet.

Lieu de réunions formelles, diners de l’équipe, lieu de rassemblement des bénévoles. 200 repas servis lors des automnales.

Les rues est devenue piétonne et accueille visiteurs, adhérents, spectateurs dès le printemps et jusqu’à la fin de l’automne.

bottom of page