top of page
AFFICHE%20REUNION%20TEMPLE%20SUR%20LOT%2

"Berceau des Nymphéas"

L'association

La Chronologie du projet

La Chronologie du Projet

2M7A0663b.jpg
La pépinière historique Latour-Marliac, 2019

6 mars 1830 : Naissance de Bory Latour-Marliac à Granges sur Lot 

22 décembre 1846 : mort de son oncle Bory de Saint-Vincent, né le 6 juillet 1778 à Agen, naturaliste, botaniste, vulcanologue, biologiste et géographe, il fut un inspirateur pour Latour Marliac, qui porte son prénom. 

19 août 1839 : Louis Daguerre divulgue le premier procédé photographique qu’il a mis au point en tirant parti des recherches de son associé Nicéphore Niepce (1ere photo en 1826) 

14 novembre 1840 : Naissance de Claude Monet à Paris 

1875 : Fondation de la pépinière par Joseph Bory Latour-Marliac. L’hybrideur-Botaniste invente la couleur sur les nénuphars par un procédé qui est resté secret. Le seul nénuphar rustique d’Europe était un nénuphar blanc. En croisant un nénuphar blanc avec des avatars d’Amérique et d’ailleurs, Latour-Marliac construit une collection de nénuphars dont la palette va d’un jaune délicat, au fuchsia, jusqu’au rouge intense. 

1877 : Création de la première photo couleur par Louis Ducos du Hauron à Agen. Cette invention changera le regard des peintres sur leur Art et favorisera l’émergence du mouvement Impressionniste. 

1889 : Exposition Universelle à Paris. 

Bory Latour-Marliac expose ses créations au pied du Trocadéro. Les nymphéas hybrides attirent l’œil du peintre Claude Monet qui décide d’aménager un jardin d’eau à Giverny, lieu où prend racine, se crée, se développe son œuvre majeure : « Les Nymphéas ». 

26 janvier 1911 : Mort de Bory Latour-Marliac, enterré au Temple sur Lot.

 

1918 : Pour célébrer la Victoire, Claude Monet offre les 3 premières toiles des « Nymphéas » à l’Etat français. Clémenceau, fascinée par l’œuvre de son ami, lui commande officiellement une œuvre monumentale « Nymphéas » pour l’Etat. 

5 décembre 1926 : Mort de Claude Monet, enterré à Giverny.


1927 : inauguration de l’œuvre de Monet, les « Nymphéas » au Musée de l’Orangerie à Paris, huit ensembles de 22 panneaux installés dans une salle elliptique, créée pour les recevoir.

25 avril 1958 : Naissance de Thierry Huau 

1966 : Michel Monet, fils de Claude, meurt sans héritier. Il lègue par testament la propriété et les collections de Claude Monet à l’Académie des Beaux-Arts. Celle-ci confie le sauvetage de la maison et du jardin à Gérald Van der Kemp, La maison est en piteux état et, la désolation règne dans le jardin, le pont japonais pourrit dans une eau noire et les berges sont détruites par les ragondins. Gérald et Florence Van der Kemp font appel aux mécènes américains pour sauver la propriété. Les donateurs sont nombreux et très généreux : ils permettent de mener à bien ce travail de restauration

1er juin 1980 : la Fondation Claude Monet est créée et, le 1er juin, la propriété ouvre ses portes au public. Très rapidement, elle devient une destination prisée par des visiteurs toujours plus nombreux venant du monde entier. Ce sont plus de 800 000 visiteurs par an, dont 50 % d’étrangers qui, du 1er avril au 1er novembre, découvrent le jardin et la maison de Claude Monet. 

 

Octobre 1987 : installation du paysagiste Thierry Huau à Giverny dans la « villa les pinsons », achetée par Claude Monet en 1903. 

Juin 2010 : Il se porte acquéreur de l’ancien pressoir de Giverny, situé en face du « Musée des impressionnismes ». Il y crée un lieu entièrement dédié à la plante, comprenant une pépinière dans laquelle il souhaite vendre des nymphéas. Il identifie la pépinière historique Latour-Marliac et devient le client de Robert Sheldon. 

Juin 2010 : Ouverture du grand parc Terra Botanica à Angers. 10 ans de négociation et de réalisation pour le Lauréat, Thierry Huau, qui invente une nouvelle génération de jardins botaniques. Près de 400 000 visiteurs par an. 

Mai 2017 : La maison de Latour-Marliac (dite Laydeker) est à vendre. Thierry Huau l’achète et découvre le Temple-sur-Lot, cette petite ville templière au bord du Lot dans cette terre d’Aquitaine préservée et fertile.
Il crée alors ce Grand Projet « Nymphéas » en complétant la route des impressionnistes par le chainon manquant, entre la route de la Creuse et la route de la Seine, le «Berceau des Nymphéas ». 

Il imagine un « Festival de Jardins d’eau et de tables gourmandes » en s’inspirant du Festival International de Jardins de Chaumont sur Loire. Plus de 500 000 visiteurs par an. Il avait imaginé un projet similaire pour dynamiser le territoire rural de Revel, en s’appuyant sur les bassins de compensation du Canal du midi basés à Saint-Ferréol, près de la Bastide de Revel. Projet soutenu par le préfet d’Occitanie et de la Haute-Garonne Pascal Mailhos. Il privilégie celui du « Berceau des Nymphéas », en lien évident avec son œuvre de paysagiste et sa vie. Il prépare actuellement 2 Festivals de Jardins à Mantova et Alessandria, en Italie. En France, il n’existe que 4 Festivals de Jardins : Chaumont, Arc-et-Senans, Amiens, Nice. Le Lot et Garonne, agricole et horticole, est une terre d’accueil idéale pour un lieu de création.

Il décide de: 

-La création d’un Cabinet de curiosités dans la maison Latour-Marliac, lieu de découverte de l’univers végétal, en hommage à ces hommes qui ont cherché, transporté, créé et cultivé les plantes pour nous nourrir et pour embellir notre vie. Lieu de culture ouvert à tous pour une immersion dans une autre époque, un lieu animé par des comédiens restituant les grands textes, par la musique, les œuvres picturales, un lieu de mémoire et d’immersion. 

-L’organisation chaque année d’une exposition de photographies dans le village, confirmant ainsi l’évidente proximité entre cet Art et l’Impressionnisme. 

-La transformation d’un four à pruneaux désaffecté en espace immersif de près de 1000m2. 

L’association « Berceau des Nymphéas » est créée pour développer ce projet dans le village puis à l’ensemble du Lot et Tolzac, et faire de ce territoire une destination touristique Culturelle et gastronomique, associée à la Base nautique, complément évident de l’attractivité de ce territoire.
Le statut associatif a été choisi à dessein pour permettre la participation des mécènes et des bénévoles mais aussi pour fédérer les habitants, les écoles, les associations culturelles voisines pour faire de ce projet un lieu de rassemblement, de partages et de pédagogie. 

Ce projet d’intérêt national et international ne pourra s’implanter et se développer en Nouvelle Aquitaine sans l’appui d’un responsable politique visionnaire ayant la conscience des leviers nécessaires pour susciter l’attractivité d’un territoire. 

2024 : Anniversaire des 150 ans de l’impressionnisme


2024 : Jeux olympiques. La base nautique du Temple-sur-Lot sera l’une des bases d’entrainement des grands sportifs. 

Claude Monet en 1899
Claude Monet, dans son atelier de Giverny, devant un panneau des «Nymphéas» du musée de l'Orangerie
bottom of page